Questions générales d'isolation (reçu par email)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Questions générales d'isolation (reçu par email)

Message par daniel le Mer 2 Mar - 2:28

Sur un mur en briques creuses de 20 ("murbric"), je souhaite réaliser une isolation "écologique".
J'aurais bien voulu isoler par l'extérieur mais je ne connais pas d'entreprise capable de faire ça à proximité.
Je vais donc isoler par l'intérieur et le faire moi même sachant que la surface à faire est importante (deux niveaux de 100 m² chacun) et que je ne suis pas spécialement bricoleur et que la solution doit être économiquement acceptable.

Voila les fruits de ma réflexion :

Les qualités d'une bonne isolation sont : perméabilité à la vapeur d'eau et étanchéité à l'eau, régulation hygrométrique, inertie thermique et facilité de pose des circuits électriques. J'aurais bien voulu avoir des murs "respirants" mais j'ai peur que cela ne soit pas possible (voir plus loin).

J'ai le choix entre deux types de techniques : isolation en rouleaux ou panneaux semi-rigides d'une part, en plaques autoportantes d'autre part.

Est ce que je dois chercher à maintenir une perméance minimale au niveau de la maçonnerie elle-même par mise en œuvre d'un enduit un minimum "respirant", sachant que je n'obtiendrais probablement pas le ratio 1/5 recommandé par OLIVA parce que je n'ai pas les moyens de faire un vrai enduit à la chaux et que l'enduit envisagé est moins perméable (et que la valeur de sa perméance est inconnue). Si je travaille avec un mur pas assez perméable à la vapeur d'eau j'ai peur que celle ci suive plutôt le chemin inverse et migre vers l'intérieur, c'est à dire l'inverse de l'effet escompté. En résumé : où est le risque de condensation ?

Avec cette logique, si on fait une croix sur les murs perméables, est ce que cela implique une couche d'isolation étanche par rapport au mur, avec régulation par VMC etc comme en ""traditionnel"" comme disent les constructeurs ??

Si oui, est ce que cela veut dire qu'il faut considérer la couche d'isolation de façon indépendante du mur et faire en sorte qu'elle remplisse à elle seule les fonctions souhaitées (régulation hygrométrique et inertie thermique), tout en empêchant la migration de vapeur d'eau dans la maçonnerie (?) Dans ce cas, il me faut une VMC (obligatoire de toutes façons) et une couche d'isolation avec un pare vapeur quelque part, vu que le calcul d'un freine vapeur adapté me semble impossible. Le pare vapeur doit être entre la couche régulant l'hygrométrie et la maçonnerie. La fonction de tampon thermique sera assurée quelque soir la position du pare vapeur (?).



J'ai donc pensé, pour l'inertie thermique, à des carreaux de plâtre ou/et à des panneaux de laine de bois. (Autre chose ??)

Pour la régulation hygrométrique, je ne sais pas : l'intérêt des carreaux de plâtre à cet effet n'est pas clair (les avis sont partagés) et je ne connais pas les performances des autres matériaux. Je pense que le liège est mauvais pour ça ( ?). Pour la Laine de bois, je ne sais pas ??

J'en suis donc à : carreaux de plâtre de 5 cm ou fermacell (2 x 1 cm ?) + panneaux de bois ou + liége , ou + isolant en rouleau (chanvre ou cellulose).

Pour la pose des circuits électriques : les carreaux de plâtre posent problème, surtout s'ils ne sont pas assez épais, et je ne souhaite pas aller au delà de 5 cm, pour des questions de poids notamment. Il faut alors passer derrière mais je ne sais pas comment faire avec du liège ou des panneaux de bois : peut on sans perte d'isolation tailler dedans pour passer les gaines ?? Si pare vapeur il ne faut pas le percer pour passer les gaines ??
Les isolants en rouleaux sont plus adaptés sur ce point mais je ne suis pas convaincu de la facilité de percer de nombreux trous dans la brique creuse pour poser des rails métalliques (ou des tasseaux de bois ?, ou des systèmes pour fixer directement les rouleaux au mur ???? - autre technique ???). D'une manière générale, la tenue dans le temps des rouleaux me pose quand même question (tassement et perte des qualités isolantes si humidité??), d' autant qu'il n'y a pas de moyen de vérifier de temps en temps (surtout si carreaux de plâtre).


Enfin : faut il une rupture capillaire en bas des cloisons ? faut il un premier rang hydrofuge si carreaux de plâtre ? Où placer, si nécessaire la pare vapeur ? Si rouleaux et pare vapeur , il faut assurer la continuité de l'étanchéité en scotchant (avec quoi?) les différents rouleaux. Si pare vapeur : peut on ne noyer dans la chape pour limiter le risque à l’endroit des pots thermiques ?

AIZIN@Eau-Rhin-Meuse.fr

_________________
Posté par
Daniel Ricout
Biohabitat Scop
Eco-constructeur
MONTPELLIER
04 67 86 33 12
Email: biohabitat@free.fr
Site: http://biohabitat.free.fr
avatar
daniel
Rang: Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 110
Age : 64
Localisation : MONTPELLIER
Profession : BIOCLIMATICIEN
Centres d'intérêts : Les voyages
Date d'inscription : 04/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://biohabitat.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions générales d'isolation (reçu par email)

Message par Yanic le Ven 3 Juin - 16:30

Bonjour,

Je vous avoue que je n'ai pas tout lu...


Deux solutions pour isoler le mur en brique :

1) Le liège collé sur votre mur et dessus vous rajouter un plafonnage, genre argile ou plâtre, l'argile isolera mieux.

2) Vous refaites une structure en bois ou metal stud devant votre mur et vous isoler cette partie, ne pas oublier de mettre le freine vapeur, et finir avec du fermacell.


Aucun problème avec le caractère respirant, tout ce que je vous propose est écologique et performant.


En gros voila les deux possibilités.

Pour du Fermacell et autres produits voir sur http://www.ecobati.be

Yanic

Yanic
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.thermofloc-benelux.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions générales d'isolation (reçu par email)

Message par Mikanaelle le Sam 21 Juil - 15:47

Bonjour Daniel, waouh, ça c'est du post.

Je peux te parler d'une solution que j'ai adopté chez moi.

Je suis parti sur de la brique creuse de 20 puis j'ai mis une isolation en laine de verre semi rigide en 100 mm livrée en rouleaux, avec un système sur ossature métallique.

Pour l'ossature , je n'ai pas pris un classique du genre rail-montant de 48mm mais un système fait avec une lisse basse et haute, un rail F530 en vertical et une fixation à mi-hauteur style URSAFIX de chez URSA.C'est le meilleur accessoire de fixation sur le marché actuellement. La doc est téléchargeable sur le site URSA.

Ce système te permet de faire passer toute ton électricité dans ta cloison sans âbimer l'isolant. En fait du fait ton osssature avec ton isolant, tu places ton réseau électrique puis du plaque ensuite. Ca te laisse le temps de prévoir tout ton réseau avant la mise en place du parement.

En plus ce système est très facile à mettre en oeuvre, il permet aussi de régler la planeïté de ton mur très facilement. Ceci te garanti également la meilleur performance acoustique du marché pour les murs.

J'ai ensuite mis une plaque de Fermacell en 12.5 pour le côté respirant et pour renforcer également l'affaiblissement acoustique. Le Fermacell étant applicable en locaux humides privatifs, plus besoin de mettre un hydro au sol.

Bien sûr, tu dois laisser un espace entre ton sol et ta plaque de Fermacell.

Voilà, j'espére t'avoir apporter quelques réponses. Sinon n'hésite pas.

Mikanaelle
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 20/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions générales d'isolation (reçu par email)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum